Pouvoir (Statut, autorité)

, par Anne BRIERE

Notion ou thèmes

Présentation du concept
Au sein des organisations, entre les organisations et leur environnement, les relations sociales ne sont pas équilibrées. Existent des rapports de force, des relations d’infériorité/de supériorité résultant de l’exercice d’un pouvoir légitime.
Qu’il s’agisse de convaincre des interlocuteurs, de prendre des décisions, de réagir à des décisions ou de prendre position sur un problème, c’est de relations de pouvoir dont il s’agit.

Le pouvoir :
- selon Max Weber (1864-1920), sociologue, le pouvoir est la capacité à « imposer sa volonté dans le cadre d’une relation sociale, malgré les résistances éventuelles, quelque soit le fondement sur lequel repose cette éventualité ». L’exercice du pouvoir implique de trouver des personnes qui ont une disposition acquise à l’obéissance.
- selon le politologue américain Robert Dahl, le pouvoir est la capacité à obtenir d’une personne un comportement ou une conception qu’elle n’aurait pas adoptée sans intervention extérieure. "A exerce un pouvoir sur B dans la mesure où il obtient de B une action Y que ce dernier n’aurait pas effectué autrement"
- pour Crozier et Friedberg (sociologues et directeurs de recherche au CNRS), le pouvoir est le "résultat contingent de transactions entre plusieurs individus". Le pouvoir résulte de la négociation entre des parties qui échangent et s’adaptent les unes aux autres. Ainsi, dans la relation entre A et B, « le pouvoir de A sur B correspond à la capacité de A d’obtenir que dans sa négociation avec B, les termes de l’échange lui soient favorables ».

(...)

P.-S.

La totalité de la fiche est à télécharger ci-dessous :