Projet de rénovation du BTS Support à l’action managériale

, par Christine GAUBERT-MACON

Le projet de référentiel a été présenté le 11 septembre 2017, devant la 16ème CPC. Il doit l’être prochainement devant d’autres instances :
-  10 janvier 2018 devant la commission spécialisée des lycées
-  16 janvier 2018 devant le CNESER
-  25 janvier 2018 devant le conseil supérieur de l’éducation.
Dans l’attente d’une autorisation de diffusion du référentiel, les quelques éléments ci-dessous visent à informer les équipes des évolutions majeures entre le référentiel du BTS Assistant de manager et le référentiel du BTS Support à l’action managériale.

1. Conception du référentiel

Tout référentiel d’un diplôme professionnel se compose de plusieurs éléments : le référentiel des activités professionnelles qui recensent les activités qui sont attendues de la personne titulaire du diplôme, le référentiel de certification qui détaillent les compétences à acquérir et les épreuves de l’examen.
Pour répondre aux obligations la loi de mars 2014 sur la formation professionnelle, tout référentiel est écrit en blocs de compétences. Le Copanef propose la définition suivante « Les blocs de compétences se définissent comme des éléments identifiés d’une certification professionnelle s’entendant comme un ensemble homogène et cohérent de compétences. Ces compétences doivent être évaluées, validées et tracées. Sous ces conditions, elles constituent une partie identifiée de la certification professionnelle.
Le « bloc de compétences » s’apparente à une activité ou un domaine d’activité au sein d’une certification professionnelle. »
Ainsi chaque domaine d’activité défini dans le référentiel des activités professionnelles correspond à un bloc de compétences du référentiel de certification et à une épreuve.

2. Définition du métier

Dans le projet qui sera présenté, les missions associées au BTS Support à l’action managériale sont exercées par une personne qui collabore avec un, une ou plusieurs cadres au sein d’une entité (service, direction ou encore département) d’une organisation.
Les missions combinent des activités d’interface, de coordination et d’organisation de collectifs de travail, mobilisées dans des processus administratifs, qui nécessitent des compétences métier mais aussi des compétences transversales dans le domaine de la communication, de la gestion de l’information et de l’usage d’outils numériques. La dimension interculturelle des activités menées reste prégnante.

3. Les missions

Dans le projet de référentiel, les activités menées par la personne titulaire du diplôme sont organisés en trois domaines :
-  Optimiser les processus administratifs en assurant un support opérationnel aux membres de l’entité, en gérant les ressources de l’entité, en prenant en charge des dossiers, tout en cherchant une amélioration constante des processus ;
-  Gérer des projets en prenant en charge le cycle de vie du projet (préparation, conduite, clôture) tout en assurant une veille informationnelle ;
-  Collaborer à la gestion des ressources humaines en accompagnant les parcours professionnels, en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie au travail, en collaborant aux relations sociales et participant à la performance sociale.
Le référentiel des activités professionnelles est ainsi structuré autour de ces trois domaines d’activités à la fois distincts et complémentaires pour la construction d’une identité professionnelle spécifique.
Si des attendus sont spécifiques à chaque domaine d’activité, ceux-ci intègrent aussi des attendus en termes de :
-  Comportement (notamment une attitude proactive),
-  Communication tant orale qu’écrite (en français et en langues étrangères dont l’anglais),
-  Production et gestion de l’information par l’usage d’outils numériques pour mener des activités de veille, de collaboration (outil de gestion de contenu, réseau social d’entreprise), de coordination (gestion d’agendas et recours à des applications de workflow), de production de documents (texte, page web, tableau de bord, vidéo, etc). La mobilisation d’un progiciel de gestion intégré (PGI) ou d’un système d’information de gestion des ressources humaines (SIRH) est indispensable pour certains traitements.
Les enseignements professionnels sont organisés en trois blocs et des ateliers de professionnalisation visent à développer des compétences, notamment celles à caractère transversal dans des situations professionnelles caractéristiques du métier.

4. Prise en compte du contexte managérial, économique et juridique

La personne titulaire du diplôme exerce au sein d’une organisation dans un contexte économique, juridique et managérial.
Dans le projet, il est proposé de renforcer les liens entre les activités de la personne titulaire du diplôme et les éléments économiques, managériaux et juridiques, par la mise en place d’un tronc commun de 4 heures et d’un complément intégré aux enseignements professionnels spécifiques à ce BTS ou aux ateliers de professionnalisation.

Dès la diffusion du référentiel, un plan d’accompagnement sera déployé prévoyant une journée de formation (inscrite au plan national de formation) déclinée en journées académiques de formation, la mise à disposition de parcours M@gistère, une animation et la production de ressources par le CrCom.