« Groupe Lafarge : des interlocuteurs pluriels pour une stratégie de développement durable »

, par Anne BRIERE

Problématique :
Les décisions prises par les dirigeants pour assurer le fonctionnement de l’organisation conduisent à des relations diverses avec ses membres et/ou avec son environnement. Des tensions, des conflits peuvent naître des intérêts divergents des différents interlocuteurs. Qui sont ces parties prenantes du fonctionnement de l’organisation ? En quoi peuvent-elles être des contre-pouvoirs au pouvoir managérial ? Comment obtenir leur coopération ?

Public Classe de Terminale STG
Place dans le programme 6.3 : Les limites du pouvoir managérial
Notion(s) principale(s) Parties prenantes et contre-pouvoirs : actionnaires, syndicats, consommateurs, groupements professionnels ...
Pré-requis 1.2 : Les organisations, des réalités diverses.

2 : Les finalités et les enjeux des organisations.

3.1 : L’organisation et l’environnement en interaction

6.1 : Diriger : finaliser, animer et contrôler

Objectifs pédagogiques - Réactiver la caractérisation des organisations
- Réactiver la notion de finalité selon les types d’organisation
- Installer les notions de partie prenante, de contre-pouvoir
- Analyser les relations entre les parties prenantes et les dirigeants
Supports exploités Documents construits par l’auteur de la séquence à partir de différentes sources Internet
Organisation de la classe Classe entière, 2 heures
Un travail préparatoire à la maison peut être demandé aux élèves.